Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au'tour du Chien
  • Au'tour du Chien
  • : Education canine, conseil en comportement, sports et loisirs canins en Auvergne.Je vis et éduque les chiens depuis plus de 25 ans. Eleveuse de champions de beauté, j'ai une connaissance approfondie des races et de leurs spécificités.Seule diplômée en Auvergne du D.U. d'éthologie spécialisation relation homme-animal de l'université Paris Descartes et également certifiée en massage canin et en zoocosmétologie, une combinaison unique d'expérience professionnelle. SITE : www.autourduchien.fr et téléphone : 06 08 17 57 16
  • Contact

Localisation Cantal - Auvergne

Pages

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 13:09

Il a besoin d’être avec vous !

Quelles sont les conséquences pour les chiens qui mènent une vie en extérieur ?

Certains chiens ont un vrai travail à effectuer pour l’Homme : gérer les troupeaux, chasser le gibier, garder des bâtiments, tracter des traineaux…  Leurs propriétaires les ont, en toute logique, sélectionné dans des élevages spécialisés où les animaux sont habitués à vivre hors des habitations et des contacts quotidiens avec autrui.  Ceux-là ont l’habitude d’être autonomes comportementalement et indépendants psychologiquement, et ne pourront redevenir des chiens de compagnie tels que nous l’évoquons dans cette rubrique, qu’au prix d’efforts parfois insurmontables.

Et pour notre chien familier ?

On ne le rappellera jamais assez, le chien est un animal social qui a besoin d’être près du contact des humains pour être comblé. Certains sujets passent pourtant leurs vies en dehors de l’habitation, tout seuls toute la journée dans la cour, le jardin ou un chenil. Et parfois aussi la nuit. Ils sont donc livrés à eux-mêmes en permanence, sans distraction, occupation ni présence humaine. Cette solitude durant d’interminables heures  est un traitement difficile à vivre pour bon nombre d’entre eux. Des troubles du comportement surgiront inévitablement, chez les sujets les plus fragiles.

Mettons-nous à leur place 

L’absence de rencontres avec des congénères rend les humains malheureux, nous le savons depuis des décennies ! Tous les jours, les médias évoquent ce mal de notre époque qu’est la solitude, à l’heure où les technologies de la communication n’ont jamais été aussi performantes.

Certes, les chiens ne sont pas les humains, mais ils ont quelques points communs. Les deux espèces sont des mammifères sociaux, et les échanges avec un autre être vivant leur sont vitaux.

A force d’être en permanence dans un désert social, ils peuvent tomber malades, devenir dépressifs ou exagérément protecteurs, bruyant ou destructeurs, parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire ou qu’ils souffrent de cet isolement permanent.

Quelques incohérences humaines, en plus …

Pour couronner ce tableau négatif, on entendra de vives critiques émises par les propriétaires, alors que le comportement que l’on reproche à l’animal découle de celui de l’humain qui l’a placé ainsi.

Il sera reproché au chien d’aboyer trop. Comment pourrait-il en être autrement, alors qu’il est soumis à toutes les stimulations sensorielles de l’extérieur, particulièrement propices aux excitations, sans pouvoir y accéder?

On le trouvera trop gardien. C’est pourtant précisément pour ce motif que Rex avait été acheté !

Il aura les pattes et les poils trop sales, on ne peut pas le faire rentrer au domicile ! Mais c’est parce qu’il est dehors sans cesse qu’il souille ses coussinets ! Si on le prend quelques heures à l’intérieur et que quelqu’un lui nettoie les pattes, ce problème se  résoudra aussi.

Réfléchissons un peu plus, et permettons à nos animaux de compagnie d’être vraiment, en notre compagnie ! Car ce n’est pas le cas du chien qui passe l’essentiel de sa vie tout seul, loin de nous.

 

Laurence Bruder Sergent

www.vox-animae.com

 

Partager cet article

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Comportement canin
commenter cet article

commentaires