Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au'tour du Chien
  • Au'tour du Chien
  • : Education canine, conseil en comportement, sports et loisirs canins en Auvergne.Je vis et éduque les chiens depuis plus de 25 ans. Eleveuse de champions de beauté, j'ai une connaissance approfondie des races et de leurs spécificités.Seule diplômée en Auvergne du D.U. d'éthologie spécialisation relation homme-animal de l'université Paris Descartes et également certifiée en massage canin et en zoocosmétologie, une combinaison unique d'expérience professionnelle. SITE : www.autourduchien.fr et téléphone : 06 08 17 57 16
  • Contact

Localisation Cantal - Auvergne

Pages

20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 09:00

Si vous avez raté notre dernière intervention sur Radio Bleue Toulouse, voici le lien vers le podcast. Le sujet était : le NILIF. A découvrir ou voir sous un autre angle.

 http://www.francebleu.fr/%5Bfield_diffusion_themes-term-raw%5D/les-experts-de-france-bleu-toulouse/fbtoulouse-les-experts-de-fb-toulouse-124

et pour plus d'informations sur le "Nothing In Life Is Free" un article à consulter sur la page sera mis en ligne dans la journée.

 

 

 

Qu’est-ce que LE NILIF : Nothing in life is free ( Le Rien n’est gratuit dans la vie)

 

Les origines de cette expression remonteraient au 19emesiècle, du proverbe « “There is no such thing as a free lunch.”, lorsque les propriétaires de saloons américains offraient un repas gratuit aux clients qui achetaient des boissons. Elle a, également, pour origine de vieux dictons populaires tels que « on n’a jamais rien sans rien ».

Cette notion a ensuite été détournée en méthode éducative pour palier à certains problèmes de comportement en gérant les ressources.

 

Concrètement, le NILIF implique donc qu’on ne donne aucune récompense(jeu, balade, caresses, friandises ) si le chien n'a pas exécuté une action qu'il sait faire en contrepartie.

Le NILIF pourrait donc être une bonne base pour inculquer la valeur d’une conséquence dans l’éducation d’un chien : « Si tu t’assieds, tu auras ta gamelle. »

Il s’agit là de conditionnement opérant car la conséquence dicte le comportement : Le chien va s’asseoir dans le but d’obtenir sa gamelle.

 

Pourtant, la méthode, appliquée à l’excès et sans esprit critique est arbitraire: elle écarte la spontanéité de la relation homme et chien et les prises d’initiative. Elle peut même amener dépression et frustration chez le chien.

 

Echanger une récompense contre un bon comportement est un moyen efficace de renforcer la motivation et d’établir une relation de confiance, mais cette méthode poussée à l’excès et rapportée à toutes les ressources devient du contrôle, de la dictature et plus du tout de  l’éducation positive…

 

Le NILIF, oui mais modéré et positif !

 

Si  toutes nos actions apportaient toujours une satisfaction similaire, auraient-elles le même intérêt ?

Et si elles n’apportaient aucune satisfaction, les reproduirions-nous ?

 

« Rien n’est gratuit dans la vie » donc « tout travail mérite salaire »car nul ne reproduit une action si elle n’apporte rien.

Alors pourquoi ne pas « payer » nos chiens pour leurs bons comportements ? Pour toutes ces choses qu’ils font pour nous au quotidien afin de s’adapter au mieux à notre monde humain ?

 

Etre calme parce que nous le leur demandons, se taire alors que leur instinct leur dicte d’avertir, se soulager ou dormir à des endroits que nous leur imposons,  etc… : des comportements auxquels nous ne prêtons plus attention et qui leur demande pourtant une grosse implication puisqu’elles n’existent pas dans le monde canin.

 

Serions-nous capable de modifier autant nos comportements pour quelqu’un ?

 

Nous avons tous des attentes de gratification lorsque nous exécutons des fonctions qui ne sont pas habituelles et qui deviennent quotidiennes. On est capable de rendre un service gratuitement  parce qu’il est exceptionnel mais s’il devient récurrent, on attend une motivation ou un échange en contrepartie, et c’est pour cette raison que les vieux dictons disent que rien n’est gratuit dans la vie.

 

En application, pourquoi ne pas mettre de côté les récompenses  que nous donnons à nos chiens pour notre propre satisfaction personnelle, afin de les utiliser pour récompenser ce que  nous souhaitons qu’ils continuent de reproduire.

 

Et pour ceux qui ne donnent jamais de récompenses, se donner le challenge de récompenser au moins 10 bons comportements chaque jour et voir si on en est capable.  

 

    

 Association les Psycho'pattes - 20 janvier 2014

 

https://www.facebook.com/lespsychopattes

 

Partager cet article

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Education canine
commenter cet article

commentaires