Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au'tour du Chien
  • Au'tour du Chien
  • : Education canine, conseil en comportement, sports et loisirs canins en Auvergne.Je vis et éduque les chiens depuis plus de 25 ans. Eleveuse de champions de beauté, j'ai une connaissance approfondie des races et de leurs spécificités.Seule diplômée en Auvergne du D.U. d'éthologie spécialisation relation homme-animal de l'université Paris Descartes et également certifiée en massage canin et en zoocosmétologie, une combinaison unique d'expérience professionnelle. SITE : www.autourduchien.fr et téléphone : 06 08 17 57 16
  • Contact

Localisation Cantal - Auvergne

Pages

22 mai 2013 3 22 /05 /mai /2013 12:07

Renforcer la peur chez le chien

 

On entend souvent dire : il ne faut pas caresser un chien qui a peur car la caresse est une récompense, dès lors en le caressant on renforce sa peur. A première vue cette affirmation semble logique pourtant je ne souscris pas à cette règle qui ne résiste pas à l’examen.

 

Que renforçons-nous par la récompense ? Un comportement bien sûr. Par exemple je veux que mon chien apprenne à aller au panier, je le récompense donc à chaque fois qu’il y va, ainsi je renforce ce comportement qui va ainsi augmenter

 

Mais la peur n’est pas un comportement, c’est une émotion et je ne vois pas comment on peut renforcer une émotion par la récompense. En d’autres termes je ne saurais pas apprendre à un chien à avoir peur sur commande par la récompense. La peur va se déclencher face à un stimulus mais je ne pourrais pas mettre un ordre dessus comme on le fait pour tous les apprentissages.  Par contre, la caresse ou la friandise change l’émotion du chien ainsi en utilisant la nourriture quand le chien a peur, je lui apprends à associer cette situation à quelque chose d’agréable et par la même je change sa perception du stimulus et son état émotionnel.

 

Toutefois et c’est sans doute de là que vient la confusion, quand le chien a peur il va adopter un des 3 comportements suivants : se figer, fuir, ou faire fuir, et c’est là que le mauvais usage de la friandise peut être dangereux.

 

En effet pour faire fuir l’objet de ses craintes le chien va se montrer agressif, et si j’utilise la friandise alors que le chien est menaçant je renforce ce comportement. Je lui apprends que l’agressivité est le comportement à adopter dans cette situation. Mais en aucune manière je n’ai renforcé sa peur, ce que je fais c’est récompenser son agressivité. Aussi si je veux rééduquer un chien craintif je peux utiliser les friandises mais avant les manifestations d’agressivité, ce qui implique de ne pas être trop près du stimulus.

 

Certains diront que je joue sur les mots mais je ne le crois pas. D’abord parce que confondre émotion et comportement ne me parait pas anodin et conduit à se priver de la possibilité de travailler sur l’émotion d’une part et le comportement d’autre part. Ensuite parce que si l’on utilise la friandise il est important de savoir si elle va renforcer un comportement et dans ce cas d’identifier lequel ou si elle va modifier la perception du chien et donc son émotion. Je crois qu’il est important de se rappeler que c’est la perception du chien  qui déclenche une émotion qui va engendrer un comportement. En clair le chien perçoit un stimulus comme dangereux, ce qui déclenche sa peur et conduit à un comportement.

 

Par exemple : mon chien voit un enfant qui crie et s’approche de lui en faisant de grands gestes, comme il n’a pas l’habitude il perçoit cette attitude comme dangereuse ce qui déclenche sa peur, il choisit de se figer, fuir ou faire fuir. Admettons qu’il ait choisi d’aboyer pour faire fuir, il y a de grandes chances que l’enfant s’éloigne. Le chien a appris qu’aboyer faisait fuir l’objet qui lui fait peur. Il recommencera forcément.

 

Maintenant supposons qu’à chaque fois que mon chien est en présence d’enfants qui crient et courent je lui donne des friandises avant qu’il aboie pour les faire fuir. Il va associer la présence d’enfants à quelque chose d’agréable, ainsi il ne les percevra plus comme un danger, dès lors il n’en aura plus peur et n’aura donc aucune raison d’aboyer pour les faire fuir. La friandise ainsi utilisée aura modifié la perception du chien et par la même son émotion et le comportement qui en découle.

 

Si au contraire dans cette même situation je choisi d’être neutre devant la peur du chien au motif que je ne veux pas renforcer sa peur par l’usage d’une récompense, alors mon chien qui a appris à faire fuir en aboyant et qui donc se récompense en adoptant ce comportement va continuer.

 

Je peux aussi choisir de crier sur mon chien, le gronder parce qu’il aboie, le punir peut être même, mais cela sera sans effet, d’ailleurs vous l’avez certainement déjà constaté. Le chien s’estime en danger il doit se protéger et il aboiera parce qu’il a appris que cela faisait fuir ce qui lui fait peur et que sa propre sécurité est plus importante que vos réprobations.

 

Peut-être qu’à l’avenir quand votre chien aura peur, vous vous rappellerez ces lignes et vous comprendrez pourquoi vos réprimandes ne fonctionnent pas et essayerez-vous autre chose ?

 

Source :

Un monde d’amis

Frédérique Bastidon

Diplomée EAPAC

http://www.unmondedamis.fr

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Comportement canin
commenter cet article

commentaires