Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Au'tour du Chien
  • Au'tour du Chien
  • : Education canine, conseil en comportement, sports et loisirs canins en Auvergne.Je vis et éduque les chiens depuis plus de 25 ans. Eleveuse de champions de beauté, j'ai une connaissance approfondie des races et de leurs spécificités.Seule diplômée en Auvergne du D.U. d'éthologie spécialisation relation homme-animal de l'université Paris Descartes et également certifiée en massage canin et en zoocosmétologie, une combinaison unique d'expérience professionnelle. SITE : www.autourduchien.fr et téléphone : 06 08 17 57 16
  • Contact

Localisation Cantal - Auvergne

Pages

12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 12:29

Découverte et initiation clicker le 22 juin 2014 - Aurillac

 

Inclus dans la journée : " Une journée avec votre chien"

 

Clicker-22-juin-2014

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Education canine
commenter cet article
12 mai 2014 1 12 /05 /mai /2014 06:51

Que fait votre chien seul à la maison?

 

Combien de temps avant qu'un chien ne se jette sur la nourriture en votre absence? Ici, moins de 10 secondes!!

La suite ICI : cliquez ICI

 


 

instantane-2.jpg

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Comportement canin
commenter cet article
26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 06:58

Quand un chien remue la queue, regardez de quel côté !

 

On le sait, chez le chien, remuer la queue est une façon d’exprimer ses émotions. Mais des chercheurs italiens ont montré que ces battements ne sont pas symétriques et penchent plutôt à droite ou à gauche en fonction de la situation. Élément que les canidés savent correctement interpréter. Et nous aussi, maintenant.

 

Dans le règne animal, de nombreux comportements sont latéralisés. Chez l’Homme par exemple, il y a le plus souvent une préférence manuelle, qui, chez un même individu, peut varier d’une action à l’autre. Le poisson-zèbre utilise préférentiellement un œil pour reconnaître ses congénères, tandis que les amphibiens recourent au même artifice principalement pour détecter leur proie. Le chien ne fait pas exception, et ne remue pas toujours sa queue de la même façon.

 

Des chercheurs italiens du Centre de recherche sur l’esprit et les sciences du cerveau (Cimec) de l’université de Trente (Italie) avaient déjà montré que les battements majoritairement orientés vers la droite étaient associés à des émotions positives, lorsque le chien voit son maître par exemple. À l’inverse, une prédominance du côté gauche signale plutôt de l’anxiété. Cela s’explique par l’hémisphère cérébral majoritaire utilisé lors d’une action : si le gauche domine, alors cela se répercute sur la partie droite du corps, et inversement.

 

Mais nos meilleurs amis parviennent-ils à interpréter l’état émotionnel d’un de leurs compagnons rien qu’en observant les mouvements de sa queue ? C’est toute la question à laquelle ces scientifiques ont voulu répondre. Leur recherche, parue dans Current Biology, montre que les chiens ont bien saisi ce détail.

Pour comprendre les émotions, suivre la queue des yeux

 

Différents canidés ont participé à l’expérience. Ils devaient regarder un court film dans lequel on pouvait voir la silhouette d’un chien anonyme dans trois situations : soit sa queue était immobile (cas contrôle), soit elle bougeait surtout vers la droite, soit elle battait majoritairement vers la gauche. La réaction physiologique et comportementale des cobayes canins était évaluée.

 

http://www.youtube.com/watch?v=IQLS1akdxKU

 

Sur cette vidéo, conçue pour l'expérience et qui a été diffusée aux cobayes canins, on peut voir que le chien remue sa queue d'abord principalement à sa droite (right-wag), ne la bouge pas, ou l'agite surtout vers la gauche (left-wag). Les yeux les plus experts remarqueront que la première et la dernière situation présentent le même extrait mais avec une inversion selon la symétrie d'un miroir. Les chercheurs voulaient savoir si les spectateurs canins réagiraient différemment à ces images latéralisées. © Roxanne Palmer, YouTube

 

Lorsque l’animal à l’écran manifestait de l’anxiété en remuant sa queue du côté gauche, le chien testé voyait son rythme cardiaque accélérer et manifestait davantage de stress. À l’inverse, il paraissait détendu à la vision d’une queue principalement orientée à droite. Les canidés savent donc interpréter les émotions de leurs congénères.

 

Communication voulue ou simple réflexe ? Les auteurs, dont Giorgio Vallortigara, supposent qu’il ne s’agit pas d’un geste intentionnel, cherchant à faire passer un message, mais plutôt une manifestation réflexe des émotions. De la même façon que nous nous mettons à sourire quand nous sommes contents : nous ne le faisons pas pour montrer notre joie à nos interlocuteurs, mais ils savent malgré tout l’interpréter. Les scientifiques pensent que les chiens apprennent, par l’expérience, à reconnaître le sentiment partagé par leur congénère.

 

Des chiens qui en ont la tête qui tourne

 

Les chercheurs pensent que ce genre de découverte va permettre d’aider les maîtres, les vétérinaires ou les dresseurs à mieux communiquer avec leur animal. Mais ceux-ci restent sceptiques, car il existe bien d’autres moyens pour comprendre l’état émotionnel de son chien quand on le connaît un peu, et donc ce détail paraît presque futile. Quoi qu’il en soit, cette étude nous renseigne un peu plus sur la communication des émotions chez nos plus fidèles compagnons.

 

Les propriétaires de chien savent également que leur animal se met parfois à tourner la tête sur le côté dans une situation de surprise et d’interrogation. Une précédente recherche a montré que l’orientation du regard dépendait également de la situation : lorsqu’il n’y a aucun danger, le chien tourne sa tête vers la droite, alors qu’en cas de menace potentielle, celle-ci est plutôt orientée vers la gauche.

 

Le 06/11/2013 à 12:33 - Par Janlou Chaput, Futura-Sciences

 

10152582_635511883198396_6254122149666463007_n.jpg

 

b76a03fc70_queue-chien_bikesandwich_flickr_cc-by-nc-20.jpg

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Comportement canin
commenter cet article
16 avril 2014 3 16 /04 /avril /2014 10:10

Je ne milite pas pour les chiens tenus en laisse en permanence, je milite pour que les chiens soit rattachés quelques minutes dans des situations précises comme quand :

 

- on se croise

- des personnes arrivent

- un autre chien arrive

- des cyclistes arrivent  

- des cavaliers arrivent …….  etc etc ...

 

POURQUOI ? : parce qu’il est faux de penser que toutes les rencontres et les rencontres canines doivent se faire et peuvent se faire en liberté et se passeront bien si les chiens sont libres ! c'est une utopie de croire cela !

 

En ville où en campagne lors de nos promenades on n’a pas toujours le temps, cela peut être des rencontres et des croisements rapides. Il est donc nécessaire que ces rencontres / croisements se passent bien dans le lapse de temps imparti. (se pousser, mettre de la distance entre les chiens lors du croisement, respecter si possible les zones de confort, voire faire demi-tour momentanément …etc….)

 

On ne sait pas quel chien arrive en face, est-il amical, bien socialisé ? etc … on ne le sait pas !

 

Et le nôtre ? est-il apte à recevoir un autre chien ? la personne en face ne le sait pas !

 

Notre chien est-il un chien DINOS (Dog in need of space) ? un chien ruban jaune (chien qui a besoin d’espace autour de lui) ? ça la personne en face ne le sait pas !

 

N’imposez pas vos chiens aux autres ! Demandez ! c’est du civisme

 

Il est possible au moment du croisement ou du dépassement, si cela se passe bien, d’entamer un dialogue. Et si cela est possible de proposer que cette rencontre s’accompagne d’un moment où les chiens peuvent se côtoyer en liberté.

Mais parlez-en, demandez ! n’imposez pas votre chien lâché aux autres

 

Les chiens peuvent-ils toujours se rencontrer en liberté ?


A une époque c’était plus vrai que ça ne l’ai maintenant. Les chiens en zone rurale, notamment dans les fermes avec cours ouvertes, sortaient de la propriété et se côtoyaient dans des espaces ouverts et vastes.

 

Ils pouvaient si nécessaire  bénéficier de distances de fuite importantes et avaient le temps de faire connaissance.

 

Véronique Valy

 

Photos-chiens-20130626_194903.jpg

 

chien-cantal

 

1479164 748314605196957 5604347 n

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Education canine
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 08:50

RDV Au'tour du Chien dans le Cantal pour célibataires avec leurs chiens

 

bienvenus de toute la France, de Belgique, de Suisse .....

 

Activités canines organisées uniquement dans le Cantal pour tous célibataires avec leur chien, 06 08 17 57 16 ,
avec Véronique Valy de www.autourduchien.fr

Description
« Heureux avec mon chien, bientôt amoureux ? »

Activités canines dans le Cantal pour célibataires avec leur chien,
06 08 17 57 16

Mise en place en 2014 d'activités pour célibataires avec leur chien

Concept nouveau en France : les rencontres RDV Au'tour du Chien
Dans le Cantal - Les dates !

- samedi 12 juillet
- week end des 30 et 31 août

Programmes à venir
- activités ludiques
- Pique-nique
- cani-randos

Et fin de soirée autour d'une table :)
Plus d'infos :

Loisirs canins et activités canines dédiés aux célibataires :
http://www.rdv-autourduchien.fr

Veronique-valy-final
Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Loisirs et sports canins
commenter cet article
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 12:47

Ou comment faire entrer le loup dans la bergerie ... 

 

Souhaitant faire plaisir à son chien, sans oublier de se faire plaisir, le maître achète de nombreux jouets, balle, boudin, os en peau de buffle pour, dit-il, permettre à son animal de dépenser son énergie, le stimuler, l'aider à supporter ses absences et bien d'autres raisons encore. Mais offrir des jouets mous à son chien c'est le mettre en danger

 

C'est exciter le chien en lui apprenant à mordre grâce à son action sur le jouet. Il l'écrase entre ses mâchoires, comme la balle de tennis. Il le détruit. Ne soyons pas étonnés si notre chiot nous mordille les mains sans cesse puisque ce sont nos mains qui lancent les balles. La texture et la résistance molle de la balle renforcent toujours positivement son action. Avec le temps, cette habitude pourra altérer ses autocontrôles, s'ils ont jamais eu la possibilité de se mettre en place. Selon son tempérament, le chien deviendra dépendant du « jouet leurre » ou bien son caractère sera gravement altéré suite à l'hyper excitabilité installée. La personnalité du chien -résultante des interactions du tempérament et du caractère -sera également affectée. Si nous observons la chienne et ses petits, nous constatons que nos attraits d'excitations vont à l'encontre de la nature et de la culture canines. Le chiot apprend à contrôler la pression de sa mâchoire de manière à ne pas mettre, ni se mettre en danger au sein de sa fratrie. Le chiot est encouragé au contrôle de l'intensité de son excitation, phase indispensable à la maîtrise de soi et au maintien d'un bon équilibre psychique. En refusant de tenir compte de ces données, nous exposons l'animal à l'hyperexcitabilité, l'hypersensibilité, l'hyperactivité. 

 

André Escafre – « Penser son Éducation Autrement »

 

jouet-herisson-couineur-en-vinyle-pour-chien--8cm-p-image-1.jpg

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Education canine
commenter cet article
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 12:56

Une journée avec votre chien le dimanche 22 juin

Education progressive et positive

Une journée complète basée sur l'écoute ludique et le relationnel afin de travailler, de démarrer ou de parfaire des exercices d’écoute. Formule découverte ou remise à niveau.

Une formule simple qui permettra à tous les maitres de comprendre les bases d’une bonne éducation et les bases nécessaires à l’apprentissage
Journée spéciale agilité/confiance/motricité/communication/ stimulation mentale, pour l'éveil, la connexion avec vous et la motricité de votre chien. Pour l’entrainer en l'amusant et vous aussi

Méthodes positives et utilisation du leurre/récompense pour ces ateliers d'initiation ou de perfectionnement. Entrainement avec sous sans clicker au choix

Ces ateliers, comme toutes les activités chez Au’tour du Chien, sont basés sur les lois de l'apprentissage et passent par un processus d'apprentissage cohérent

Au programme, ateliers d’écoute ludiques et un excellent moment passé avec son chien... Pas d'esprit de compétition, l'important est de participer, d’apprendre, de s’entrainer et d'améliorer la relation avec son chien.

Ce stage d’éducation basé sur la confiance et la complicité, ne sera pas de niveau concours, c’est du niveau « tout public », il y aura peut-être des chiens "débutants".

Un chien qui s'amuse sans stress est motivé, à écouter et apte à être attentif !
Travailler des exercices précis en milieu naturel et dans un esprit de détente

- La laisse n’est pas un outil d’entrainement, comment s’en passer ?
- Qui tient qui par le bout de la laisse, utilisation du langage corporel
- La longe et pourquoi ? et savoir se mettre au ferme
- Le suivi naturel, attirer et entretenir l'attention de votre chien sur vous
- le lien de confiance, via un parcours de confiance avec agrès au sol
- Le rappel au sifflet ou comment optimiser le rappel
- Optimiser la relation et la communication, comment ? outils et techniques
- « regarde-moi, tu es avec moi » et on se tient bien avec les autres
Cette journée sera l'occasion de partager un moment convivial avec nos chiens tous en s’entrainant

8 chiens maximum

 

22-juin-journee-avec-votre-chien.jpg

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Loisirs et sports canins
commenter cet article
28 mars 2014 5 28 /03 /mars /2014 08:26

Le premier travail du maître est de retirer tous les obstacles … Faire de son chien un vainqueur, le valoriser c’est ça la réelle clé !


Les difficultés vous allez vous y frotter, mais patience, on n'apprend pas à un chien le pas bouger à 150 mètres avec des friandises au sol dès le premier jour …


Pour atteindre ses objectifs on doit faire des petits pas, découper l’exercice en étapes. Des étapes qui ne vont pas être les mêmes en fonction du chien. L’exemple type que j’utilise avec mes clients est le couché. Certains chiens au démarrage refusent de se coucher. Le mouvement est, dans la tête du propriétaire simple ... et la première idée est de le forcer à adopter cette position. Oui … mais non ! Vous avez peur de l'eau ? Et si quelqu'un s'amuse à vous jeter directement dans la piscine où évidement (sinon ce n'est pas drôle) vous n'avez pas pied ? Pas certaine que la prochaine fois vous allez vouloir y retourner, même pire vous allez refuser catégoriquement d'y mettre ne serait-ce qu'un seul orteil. Bon, retournons à notre couché ! On fractionne le mouvement, dans un premier temps on valorise la position « assis », puis le fait que le chien baisse sa tête, on accompagne , s’il se penche on récompense … ainsi de suite. Vous voyez l’idée ?  


Si vous voulez réaliser votre objectif vous devez être capable de changer et réarranger vos priorités !  Bref ADAPTATION le maître mot encore et toujours lorsqu’on travaille avec des animaux. Si ça ne marche pas d’une façon, tentez d’une autre façon. Nous sommes un peu pareil non ?


Pour avoir de la motivation de la part de votre chien vous devez être motivés. C’est comme chez les profs, s’ils sont intéressants et motivés généralement les élèves suivent. Pour le chien c’est exactement pareil.


Trouvez ce qui le MOTIVE, des jouets, des caresses, THE friandise. Cherchez le LIEU où il est le plus motivé, l’HEURE  … Demandez PEU, on recherche la qualité et pas la quantité ! Mettez-vous votre chien dans votre poche !

Une réussite ça se prépare, c’est une stratégie de chaque instant.


Chaque difficulté que vous allez rencontrer doit être l'occasion d'un nouveau progrès. . Vous allez apprendre à connaître votre chien, le lire , l'anticiper … le comprendre.


 Henri Ford disait « « L'enthousiasme est à la base de tout progrès.  »


Rappelez-vous que lorsque vous travaillez vos chiens vous véhiculez également vos émotions. Donc après une dure journée de travail, harassé et de mauvaise humeur , l’idéal n’est pas d’apprendre des choses à Médor. Cela vous semble évident ? Et pourtant ! Que de dégâts sont faits pour cette simple raison. Il faut que vous ayez l'envie de bien faire les choses. Donc que vous soyez dans un état émotionnel stable. Sinon n’espérez pas que votre chien le soit. Idem sur la longueur de vos séances, j’apprécie (du moins au démarrage) des séances courtes mais riches. Si durant la séance votre chien montre des signes de faiblesses (apaisement, fatigue ...) vous auriez du vous arrêter depuis longtemps déjà. On s'arrête TOUJOURS sur une note positive et on se rappelle que l'on capture également l'état émotionnel du chien. Un chien heureux et motivé pour une marche au pied va faire une association positive de cette dernière ... Lorsqu'un chien n'aime pas un mouvement posez vous la question :" dans quel état il était/j'étais lors de ma dernière séance ?".


 Ah et un dernier point, veillez à ne pas accompagner vos séances de comportements parasites : chien qui saute, aboie ... Si vous capturer un mouvement avec un aboiement il est de ce fait logique qu'à la prochaine séance le chien se mette à aboyer. Rappelez vous , on renforce ce que l'on veut garder et on ignore ce que l'on veut "supprimer". Si vous le faîte dès le début les comportements "parasites" vont partir à l'extinction très rapidement. Par contre si vous renforcez les aboiements, il va être beaucoup plus complexe de s'en débarrasser dans le futur.


Pourquoi cet article ? Simplement parce qu’avant d’avoir un chien aux ordres, bien dans ses pattes, un champion d'agility ou d'obeissance rytmée ou même un simple compagnon de tous les jours … vous devez le construire. Et c’est la préparation de cette construction qui est le plus important. La préparation de vos séances mais également la vôtre : vous devez savoir où vous allez. Si les bases ne sont pas solides vous n’irez jamais loin. Alors perdez du temps pour en gagner ! Le reste cela vient tout seul ... et très vite.


Auteur : Fanny Walther - AREG

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Education canine
commenter cet article
24 mars 2014 1 24 /03 /mars /2014 09:44

Le chien sait-il nager naturellement ?

par  


NON … le chien ne sait pas nager naturellement (ou alors certaines races seulement) ! Cette capacité à nager est individuelle.


Arrêtons-nous sur les principes de motricité dans l’eau


Lors de la nage, les membres ne reposent sur aucun appui fixe contrairement à la marche. Que ce soit pour le chien comme pour l’homme, lors de la nage, se pose un problème relatif à l’équilibre. Le corps immergé dans l’eau est soumis à la Poussée d’ARCHIMEDE et à la PESANTEUR. Grâce à ces lois existantes dans l’eau, le corps de l’animal immergé peut se stabiliser à un niveau variable suivant sa flottabilité.


Rappel : dans l’eau le corps est soumis à 2 forces opposées : une force dirigée vers le bas proportionnelle au poids du corps, et une force dirigée vers le haut proportionnelle à son volume (Poussée d’Archimède).


Les densités relatives (variation de poids spécifiques) des différentes parties de l’animal aboutissent in fine à une chute des membres postérieurs vers le fond de l’eau ! En effet, le poids spécifique de l’animal et la Poussée d’Archimède ne sont plus "alignés". Pourquoi ? Car il y a une différence entre la répartition du poids du corps et la répartition de son volume … les membres postérieurs ont un volume assez faible mais un poids élevé … à l’inverse la cage thoracique du chien (remplie d’air) présente un volume important et un poids faible !

On parle de couple de redressement que subit l’animal lorsqu’il est dans l’eau sans appui (voir schéma ci-dessous).


couple redressement-2
 

Exemple pour l’homme : 

 

couple-de-redressement.jpg


Idéalement, il faut évitement ce redressement et s’équilibrer horizontalement … donc le chien devrait basculer sa tête vers l’avant, enfoncer ses membres antérieurs dans l’eau (au lieu de pagayer à la surface de l’eau) … et tous les chiens ne savent pas !!! De plus, par autoprotection le chien a tendance à redresser la tête, à pagayer outrageusement des antérieurs … on obtient l’effet inverse avec une amplification du couple de redressement. L’arrière main commence à couler … l’animal finit pratiquement à la verticale … Attention SITUATION DANGEREUSE ! … Le chien va couler !


Suivant les chiens et leurs morphologies (masse graisseuse sur l’arrière main par ex.), le centre de gravité ne sera pas le même et le phénomène sera donc différent (couple de redressement moins amplifié).


Alors … cet été … pensez au couple de redressement … et si votre chien commence à présenter des difficultés … veillez à alléger son arrière main au cours de la nage … et s’il ne sait vraiment pas nager … utilisez un gilet de flottaison ! Et préférez des eaux calmes au départ !


Vigileance … et bon plongeon !

Respectez les droits d’auteurs – Canémotion © 


Source : http://canemotion.wordpress.com/2012/12/22/le-chien-sait-il-nager-naturellement/

 

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Loisirs et sports canins
commenter cet article
18 mars 2014 2 18 /03 /mars /2014 20:31

Les hébergements partenaires de Au'tour du Chien

 

en photos ici

 

Cliquez

 

nids-douillets.jpg

Repost 0
Published by autourduchien.over-blog.com - dans Loisirs et sports canins
commenter cet article